Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'évolution du marché, conjoncture, fiscalité, mesures gouvernementales...l'économiste, Bernard Vorms, président du Conseil National de la Transaction et de la Gestion immobilière (CNTGI), nous fait part de ses analyses. Interview Olivier Marin.

 

CLUB IMMO : PEUT-ON PARLER DE CRISE DU LOGEMENT OU DE CRISE DE L'IMMOBILIER ?

 

Bernard Vorms : On parle toujours de crise. Avant la grande crise financière, quand les prix s'envolaient, on parlait de crise du logement et lorsque l'on a vu qu'ils risquaient de baisser on a parlé de crise de  l'immobilier. La crise du logement doit être envisagée sur le long terme. La réalité qu'elle recouvre vient du fait que depuis les années 70, le taux d'effort moyen des ménages qu'ils soient accédants ou locataires, a doublé.  Et celui des catégories sociales les plus modestes a augmenté plus que cette moyenne. Une augmentation que l'on observe d'ailleurs dans la plupart des pays développés. Les difficultés touchent particulièrement les zones très tendues et certaines catégories de population, les plus pauvres et les jeunes. La crise de l'immobilier d'aujourd'hui concerne le ralentissement du volume des transactions et des constructions neuves. Mais il semble que l'on assiste à un frémissement de reprise du marché.

 

La baisse des taux a produit la hausse des prix - Source Explorimmo

Tag(s) : #Crédits immobiliers

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :