Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après la crise des subprime et l’éclatement de nombreuses bulles immobilières à travers le monde, les prix des logements progressent fortement dans de nombreux pays développés.

 

En Europe, cette augmentation est très marquée au Royaume-Uni, en Suède, en Norvège, en Belgique et en France.

 

En revanche, la reprise des marchés immobiliers US après l’éclatement de la bulle immobilière en 2007/2008 paraît en ligne avec les fondamentaux.

 

Nous pouvons distinguer 4 groupes de pays :

  • En Irlande, Espagne et Italie, la bulle immobilière a bien éclaté et la reprise est très lente avec un marché du logement toujours déprimé par rapport à ses niveaux historiques.
  • Aux Etats-Unis comme au Danemark, l'effondrement a été très prononcé et a permis de « purger » les marchés immobiliers de leurs excès. Cependant, les prix sont encore loin des niveaux d'avant la crise.
  • Pour le Royaume-Uni, la Belgique, la Suède, la Norvège et la France, la baisse des prix immobiliers après la crise a été moins intense et moins longue ne permettant pas de « purger » les marches immobiliers locaux. Les marchés immobiliers sont décolérés des fondamentaux (pouvoir d’achat des ménages, taux d’intérêts, besoin réel de la population, inflation, …). Par ailleurs, les opérations non conventionnelles de la BCE (Banque Centrale Européenne) favorisant des taux d’emprunts historiquement bas ont notamment développés une reprise rapide et la création d’une nouvelle bulle immobilière.
  • L’Allemagne et le Japon font exception avec des marchés immobiliers durablement stables voir stagnants sur le long terme.
Surévaluation des prix immobiliers par rapport à leurs fondamentaux à travers le Monde - Source reconomics.it

Surévaluation des prix immobiliers par rapport à leurs fondamentaux à travers le Monde - Source reconomics.it

Tag(s) : #Immobilier dans le Monde

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :