Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon Meilleurs Agents, le marché immobilier résidentiel est en bonne santé. Dans l’ancien, les prix augmentent sans exploser. L’immobilier neuf quant à lui se porte encore mieux avec des ventes en forte progression et des stocks au plus bas depuis 2012.

Points clés :

  • Depuis le début de l’année, Paris a vu ses prix augmenter pour la première fois depuis 2011 alors que les prix des banlieues restent stables. Les prix des grandes métropoles françaises (Lyon, Toulouse, Bordeaux, Lille, Rennes, Nantes, Montpellier) sont également en hausse, à l’exception notable de Strasbourg, Marseille et Nice.
  • Cette bonne santé tient essentiellement à la baisse historique des taux d’intérêt, renforcée par le Prêt à Taux Zéro et les incitations fiscales qui profitent principalement à la construction neuve. En effet, le taux moyen d’un crédit à 20 ans est aujourd’hui de 1,8%. Par rapport à 2011, cela génère une augmentation du pouvoir d’achat des ménages de 25%. Si on y rajoute la baisse des prix sur la même période, le gain de pouvoir d’achat est même de +40% à Marseille et +33% à Paris !
  • Sans baisse massive des taux et subventions gouvernementales, les prix de l’ancien auraient partout baissé en 2016 et les volumes n’auraient pas progressé.
  • Les moteurs fondamentaux que sont la santé démographique, la croissance économique et de l’emploi, et l’amélioration du cadre de vie et des infrastructures ne sont pas tous au vert et ne justifient pas la « bonne santé » du marché immobilier.
Source Meilleurs Agents

Source Meilleurs Agents

Source Meilleurs Agents

Source Meilleurs Agents

Source Meilleurs Agents

Source Meilleurs Agents

Tag(s) : #Prix immobiliers

Partager cet article

Repost 0