Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Selon l’OCDE, la croissance économique mondiale devrait s’établir à 3.3% en 2017 avant d’atteindre 3.6% en 2018. Malgré une amélioration de la confiance, la consommation, l'investissement, le commerce et la productivité demeurent fragiles. La croissance reste lente par rapport à sa tendance longue et les inégalités se sont creusées.

L'Ocde souligne la montée des risques financiers et politiques qui pourraient ébranler cette modeste reprise.

Un regain du protectionnisme au niveau des principales puissances commerciales (Chine, Etats-Unis et Europe) aurait des conséquences majeures sur le commerce et la croissance mondiale, en particulier pour les économies ayant mis en œuvre de telles mesures.

Les valorisations boursières semblent déconnectées des perspectives de l'économie réelle.

Le retournement du cycle des taux mi-2016 et leur divergence (entre les Etats-Unis et la zone euro notamment) accentue le risque de volatilité des taux de change.

Les prix de l’immobilier représentent un risque dans certains pays avancés.

• Les pays émergents sont exposés à la "menace majeure" de la dette privée, à la montée des prêts non performants et aux chocs extérieurs.

La croissance de la zone euro, où il existe selon l’Ocde des marges de manœuvre budgétaires, est attendue à 1,6% en 2017 et 2018. L’investissement des entreprises donne des signes de redressement, "mais des prêts non performants élevés et le relâchement du marché du travail dans certains pays continuent de freiner la croissance".

Les prévisions de croissance pour la France sont légèrement modifiées par rapport aux prévisions d'automne : 1,4% en 2017 et en 2018 (contre 1,3% et 1,6% en novembre 2016).

 

Source www.coe-rexecode.fr

Source OCDE

Source OCDE

Tag(s) : #Bulle immobilière

Partager cet article

Repost 0