Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dernier baromètre Meilleur Agents met en évidence la forte progression des prix immobiliers en Province et à Paris sur 1 an (de+1.9% à +10%).

Seules exceptions à la règle, Montpellier et Lille qui n'augmentent que de +0.8% sur la même période.

90ème Baromètre Meilleurs Agents – Points clés :

  • La dynamique du marché demeure dominée par des taux qui restent faibles malgré une légère hausse en début d’année et incitent les ménages solvables à agir alors que les vendeurs potentiels restent dans l’attente des prochaines élections.
  • Demande soutenue et offre limitée : la hausse des prix se poursuit donc mécaniquement à Paris, en banlieue et dans la plupart des grandes villes de France avec quelques excès (Bordeaux : +5,9% depuis le début de l’année !) et quelques baisses sensibles (Montpellier : – 0,5% en mars).
  • Les ventes s’accélèrent : le délai moyen entre la mise en vente et la signature du compromis se réduit autour de 35 jours contre près de 70 fin 2014.
  • Les stocks de biens à vendre s’amenuisent et atteignent les niveaux les plus bas depuis 2010, ce qui laisse présager une poursuite de la hausse alors que les taux ne devraient pas bouger sensiblement dans les prochaines semaines.

Quelle évolution prévoir selon Meilleurs Agents ?

L’évolution des taux reste le facteur majeur qui conditionne le marché immobilier. Plusieurs éléments peuvent laisser anticiper une hausse des taux :

  • La hausse des taux américains marque le début d’un nouveau cycle et aura tôt ou tard un impact sur les taux européens.
  • L’inflation est de retour en Europe et en France (+2% sur un an en février), ce changement de tendance pourrait lui aussi infléchir la politique monétaire européenne, mais probablement pas à court terme.
  • La Banque Centrale Européenne a mené fin mars sa dernière opération de financement direct des banques. La fin de ces opérations limite, pour les banques, une source d’argent aux meilleures conditions.
  • Les incertitudes liées aux prochaines élections françaises et l’éventualité de l’arrivée au pouvoir d’un Président de la République europhobe maintiennent les risques sur les marchés immobiliers.

Dans ces conditions, le scénario élaboré par Meilleurs Agents en début d’année se déroule comme prévu :

  • maintien des taux à un niveau faible au premier semestre et augmentation sensible mais raisonnable des prix à Paris et dans les grandes villes
  • prévisibilité du marché beaucoup plus réduite pour le deuxième semestre
Source MeilleursAgents
Source MeilleursAgents
Source MeilleursAgents

Source MeilleursAgents

Tag(s) : #Marchés Immobilier

Partager cet article

Repost 0