Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE PLUS GRAND FLOU RÈGNE SUR L’AMPLEUR EXACTE DES EFFETS SECONDAIRES DU VACCIN. ON DOIT À L’OMS ET À SA BASE PARTAGÉE PAR LE CENTRE D’UPPSALA, LA BASE VIGIACCESS, DE DONNER QUELQUES ÉLÉMENTS D’INFORMATIONS UN PEU PLUS FIABLES QUE LES ÉLÉMENTS TRANSMIS PAR L’ANSM EN FRANCE, ET PAR QUELQUES AUTRES. ON RETIENDRA QUE CETTE BASE RECENSE PLUS D’UN MILLION DE CAS D’EFFETS SECONDAIRES POUR LA SEULE EUROPE, ET POUR LA SEULE ANNÉE 2021, DU FAIT DE LA VACCINATION CONTRE LE COVID. UN CHIFFRE QUI SÈME LE TROUBLE SUR LA SINCÉRITÉ DES CHIFFRES EN FRANCE.

Les effets secondaires du vaccin (ou des vaccins) contre le COVID constituent le grand tabou de la communication gouvernementale partout en Europe. Officiellement, le vaccin nous délivre de la maladie et se révèle parfaitement sûr. Sauf que les chiffres officiels, les quelques chiffres qui percent, ne disent pas exactement cela. 

LES EFFETS SECONDAIRES SELON L’OMS

On en veut pour preuve les chiffres globaux donnés par cette très dangereuse institution complotiste appelée l’OMS, sur la base VigiAccess opérée par l’Uppsala Monitoring Centre, tout ce qu’il y a de plus officiel donc.

 

Nous reproduisons ci-dessus le nombre d’effets secondaires du vaccin comptabilisés par continent, tous vaccins confondus. 

On s’aperçoit que l’Europe est championne de l’effet secondaire, alors qu’elle compte environ 280 millions d’habitants vaccinés (on en compterait 380 millions aux Etats-Unis). Pour être exact, 1.074.200 effets secondaires étaient comptabilisés sur notre continent, soit un cas toutes les 560 millions d’injections environ, ou 1 cas pour 280 vaccinés. Ce n’est quand même pas rien.

Assez étonnamment, la proportion aux Etats-Unis est beaucoup moins importante. 

L’OMS CONTREDIT L’ANSM

En France, l’ANSM vient péniblement de reconnaître 90.000 cas d’effets secondaires (mais les autorités françaises sont avares sur les chiffres). 

On sait que la France a pratiqué environ 90 millions d’injections (nous nous contentons ici de cottes mal taillées, car tout recensement au jour le jour est impossible), soit un effet secondaire pour 1.000 injections. Autrement dit deux fois moins en France qu’en Europe. Mais c’est quand même bizarre.

 

Une fois de plus, ces incohérences dans les données officielles posent la question de la transparence sur les effets du vaccin. Et sur ce point, le débat est ouvert : la démocratie gagnerait à informer le public de façon transparente sur la réalité vaccinale. 

QUELS EFFETS SECONDAIRES DES VACCINS ?

Si les chiffres de l’OMS présentent l’inconvénient de ne pas décomposer plus précisément (notamment par vaccins) les effets secondaires, ils ont l’avantage de faire une synthèse chiffrées des différents types d’effets secondaires. 

 

Lire la suite et source par Bruno BERTEZ

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :