Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous souhaiteriez acheter un hôtel mais vous ne savez pas vraiment par ou commencer vos recherches ni à qui vous adresser pour vous conseiller ? En effet, avant de se lancer dans l'achat d'un bien ou d'un fonds de commerce, il vaut mieux se renseigner sur certains points fondamentaux.

 


 

Comment se porte le marché ? Quels sont les prix ? Comment minimiser les risques ? Voici quelques-unes des questions que vous aurez à vous poser avant de jeter votre dévolu sur le bien de votre choix. Car de manière générale, pour faire un bon achat, il faut connaître le marché, ainsi que les principes et les clés qui régissent le monde de la vente immobilière. Petit tour d'horizon.

 


 

Concernant le marché de l'immobilier en général, comme chacun sait, aujourd'hui la tendance est plutôt à la baisse. Et le prix des logements continuera certainement à diminuer encore pendant quelques années. En revanche le marché de l'immobilier spécifique de l'hôtellerie est de plus en plus actif depuis deux ou trois ans. En témoigne le chiffre suivant : l'hôtellerie qui dans le passé ne représentait que quelques 4% des transactions en immobilier a bondi à 9% en l'espace de deux ans.

 


 

Ce chiffre s'explique en partie lorsque l'on apprend que l'investissement dans les mûrs  ou dans le fond de commerce d'un hôtel est devenu plus facile au grand public depuis quelques années. En effet aujourd'hui plusieurs produits permettent d'investir dans des sociétés ou dans des biens hôteliers à partir d'un capital accessible au grand public. De plus certaines formules d'investissement donnent droit à une réduction de l'ISF.

 


Toujours est-il que certains produits d'investissement sont, plus que d'autres, exposés aux fluctuations du marché. C'est pourquoi il est nécessaire de bien estimer les risques du bien en rapport à son environnement économique (évidemment les biens les plus sûrs sont ceux situés dans des endroits sans risques de fluctuations : Paris, côte d'azur etc.) Beaucoup de biens sont vendus également à l'étranger en Tunisie par exemple où l'on trouve plusieurs annonces , cela va de la vente du terrain à la villa jusqu'à l'Hotel - voir ici.

 

 

 

En matière de vente immobilière il existe en gros trois types de cession :

l'acquisition du fonds seul, l'acquisition du mur et du fonds, la cession de parts de société. Chacune de ces trois options comportent des avantages. Mais la cession de parts de société est aujourd'hui l'option la plus fréquente. Elle peut constituer une bonne option pour l'acquéreur quand il s'agit d'acheter une société par actions.

 


 

En ce qui concerne le financement, il existe classiquement trois types d'opérations qui correspondent aux trois grands types de cession : le financement d'un fonds de commerce s'étale sur une durée maximale de 7 ans. Celui d'un bien immobilier sur une durée maximale de 15 ans. Et celui de cessions de parts sociales sur une durée maximale de 10 ans.

 


 

Pour ce qui est du montage financier, afin d'obtenir un bon accord de financement dans de bons délais, il faut que le dossier de présentation du bien comprenne les performances de l'établissement, et sa position sur le marché. Il est bon également de  préciser les raisons qui ont poussé le vendeur à céder son bien. Bien sûr il est fondamental d'expliquer les motivations qui conduisent l'acquéreur à acheter le bien.

 


Il est également impératif de joindre au dossier le compromis de vente. Ainsi que le plan de financement de l'opération, la durée des emprunts, et les taux de financement de l'opération.

 

 


 

Enfin, concernant les garanties de prêts, les plus classiquement répandues sont l'hypothèque immobilière, ou le nantissement du fonds de commerce.

 

 

Article rédigé par Susanna

Tag(s) : #Ou investir dans l'immobilier

Partager cet article

Repost 0