Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme nous l'avions indiqué en Janvier dernier dans le GEAB N°61, La Réserve fédérale US est désormais devant un dilemme insolvable, faire ou ne pas faire QE3 :

 

« La FED aura-t-elle le moyen de faire un QE3 ? La réponse est « oui » si on considère uniquement les facteurs légaux, financiers et économiques. Le mode de fonctionnement de la FED lui permet en théorie de prendre ce type de décision librement. Mais même dans des conditions de décision « traditionnelle », QE3 ne sera pas un choix fait de gaieté de cœur. Un nouveau cycle de monétisation ne sera que le produit d’une dégradation de la dette souveraine des USA placée sous la pression des agences de notation ou des investisseurs. Les banques accepteront-elles de financer la FED ? Une telle question est peu pertinente. Dans un marché financier tournant au ralenti, prêter des fonds à la FED restera une bonne affaire. Certes, les intérêts sont faibles, mais le risque est nul. 

 



Pourtant, si on considère la question sous l'angle géopolitique et politique, la réponse est « non ». Comme l'équipe de LEAP/E2020 l'a déjà amplement expliqué dans des GEAB précédents, le contexte décisionnel de la FED est désormais tout sauf « traditionnel ». La banque centrale américaine est en bute à une opposition politique interne et une opposition géopolitique externe sans précédent concernant le lancement d'un nouveau programme massif de Quantitative Easing. Ces forces, dans un contexte où Washington est déjà un géant paralytique en manière décisionnelle, peuvent conduire à bloquer la tentative de Ben Bernanke et confrères de se lancer dans l'aventure d'un QE3, laissant donc les Etats-Unis continuer leur parcours de bateau-ivre, aboutissant aux anticipations 2012-2016 présentées dans le GEAB N°60. 

 



L'importance de l'anticipation sur le lancement du QE3 présentée ci-dessus c'est qu'elle permet de prendre conscience que 2012 va bien être une année de basculement géopolitique majeure : aucune des options disponibles (QE3 ou pas de QE3) aux autorités américaines ne permet plus d'éviter le crash du tandem Dollar/T-Bond. Les portes du monde d'après la crise s'ouvriront donc fin 2012. » 

 

 

 

Lire la suite et source GEAB

 

http://demetentreprises.files.wordpress.com/2011/05/4982130_blog.jpg?w=300&h=225

Tag(s) : #Economie et société
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :