Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un cycle économique est une période d'une durée déterminée qui correspond au retour d'un même phénomène économique. Nous pouvons distinguer 3 principaux cycles : le cycle court de Kitchin (3 à 4 ans), le cycle moyen de Juglar (8 à 10 ans), et le cycle long Kondratieff (30 à 60 ans).

 

 


L'étude des cycles est née d'une volonté de prévenir les crises économiques. Au XIXe siècle, la répétition de crises , ainsi que la proximité de leur scénario conduisent à des études systématiques. La crise de 1929, brutale et durable, conduira à une explosion des recherches sur les causes de ces phénomènes répétitifs.

 

 

 

 

 

Cycle court de Kitchin (3 à 4 ans)

Il s’agit d’un cycle intermédiaire dont la cause serait le cycle des stocks ; on déstocke trop en période de crise on sur stocke en période d'optimisme. Le mouvement des stocks joue avec celui des taux d'intérêt et des prix.

Une image simple pour décrire ce cycle : « la circulation sur autoroute montre qu'un coup de frein en aval peut provoquer un fort ralentissement, voire un arrêt, en amont, donnant son profil de « stop and go » à la circulation routière dès qu'il y a un peu de trafic. »

 

 


Cycle moyen de Juglar (8 à 10 ans)

La survenue régulière de crises générales tous les huit dix ans est un phénomène facilement observable depuis au moins 200 ans.

Une période d’euphorie économique entraine des anticipations excessives qui ne trouvent pas de réalité (exp : bulle internet). Le renversement commence, le crédit s'arrête, l’investissement également. Les entreprises se retrouvent avec des capitaux sans rentabilité et des excès de stocks. La production ralentit. Le chômage augmente. Les prix baissent entraînant des anticipations négatives qui aggravent la crise. Certaines banques trop engagées font faillite. Puis la situation est assainie. La reprise se produit progressivement. L’optimisme revient et l’investissement reprend puis s’accélère.

 

 

Cycle long de Kondatrieff (30 à 60 ans)

Kondatieff a mit en évidence l’alternance de longues phases d’expansion et de ralentissement voir de déclin de l’activité économiques. (exp : les trente glorieuses).

Kondratieff explique que  la phase de croissance s’accompagne progressivement d’un excès d’investissement résultant du caractère anarchique de la concurrence. Puis la pénurie de ressources physiques et financières provoquent une hausse des prix et des taux d’intérêts et donc un déclin de l’activité économique.

Plus tard, Joseph Shumpeter affine le raisonnement en précisant que c’est l’apparition d’innovations majeures donc du progrès technique qui entraîne le développement de l’économie pendant de longues années (exp : chemin de fer, révolution industrielle,…).

Au commencement , une phase d’assimilation , de diffusion et d’amortissement des innovations. Puis la concurrence et la baisse de la demande explique l’apparition du point de retournement du cycle. Enfin un dernière phase d’élimination des stocks ,des dettes et la préparation d’une nouvelle vague d’innovation.

 

 

 

1201-cycle1.jpg

 

 

 

1201-cy2.jpg

 

 

 

1201-cy3.jpg

 

 

 

1201-cy4.jpg

 

 

1201-cy5.jpg

Tag(s) : #Economie et société
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :