Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Leurs ventes de logements neufs ont chuté de 28 % en 2012. Les prix de vente baissent en Ile-de-France.

 

Les promoteurs ont fait leurs comptes : leurs ventes de logements neufs sont au plus bas depuis 1996. Ils n'ont vendu l'an dernier qu'un peu moins de 74.000 logements neufs aux particuliers (hors ventes en bloc aux organismes HLM), soit 28 % de baisse en un an, selon la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI). En 2013, « nous allons essayer de résister sur la ligne Maginot des 70.000 ventes, mais une nouvelle baisse n'est pas exclue », commente le président de la FPI, François Payelle.

 

 

 

 

 

Les prix, en revanche, résistent. Le prix au mètre carré des appartements (hors parking, avec uneTVA à 19,6 %) vendus sur l'ensemble de 2012 a augmenté de 2,3 % en province et baissé de 3,9 % en Ile-de-France, ce qui aboutit à un prix moyen France entière en hausse de 0,9 % sur l'année et de + 5,5 % de 2010 à 2012. Au quatrième trimestre, comparé au quatrième trimestre 2011, les prix reculent tout de même de 0,2 % en province, à 3.581 euros le mètre carré. Le recul est de 10,8 % en Ile-de-France, à 4.560 euros le mètre carré, mais cette baisse très marquée est un effet d'optique car il y a eu un quasi-arrêt des ventes à Paris en fin d'année, ce qui a artificiellement abaissé le prix moyen francilien.

 

 

 

 

 

Les ventes aux investisseurs locatifs se sont effondrées de 42 % en un an. « On est passé de 72.450 ventes à investisseurs en 2010 [le pic de ce marché, grâce au Scellier première version, NDLR] à 59.000 ventes en 2011 et moins de 33.000 ventes l'an dernier, souligne François Payelle . On en voit la conséquence dans la chute des mises en chantier de logements car 30 % de ces dernières (HLM inclus) sont le fait des investisseurs. » Par contraste, les ventes d'accession à la propriété semblent se stabiliser. Avec 44.000 logements, elles n'ont reculé que de 1 % au quatrième trimestre par rapport aux trois derniers mois de 2011 et de 6 % sur l'ensemble de l'année.

 

 

 

 

Lire la suite et source

 

http://www.lesechos.fr/medias/2013/02/15/538806_0202567474862_web_tete.jpg


Tag(s) : #Bulle immobilière
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :