Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Selon le Parisien, c’est le paradoxe de l’Ile-de-France : il est de plus en plus difficile de s’y loger et les listes d’attente pour obtenir un logement social ne cessent de s’allonger dans les différentes préfectures. Pourtant, le nombre de logements vacants reste impressionnant. Les chiffres, issus du dernier recensement de 2008, publiés il y a quelques jours par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) révèlent que ces logements sans occupants sont 322431 en Ile-de-France.

 

 

 

Un phénomène qui, même s’il est en légère diminution depuis le précédent recensement de 1999, touche toujours l’ensemble des départements (voir l’ infographie) et prend des proportions particulièrement importantes à Paris et dans les Hauts-de-Seine. Dans la capitale, l’Insee dénombre plus de 110000 appartements vides, ce qui représente tout de même 8,2% des logements. Dans les Hauts-de-Seine, ces chiffres sont de 50000, soit 6,4%.

Selon l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil), ces vacances s’expliquent d’abord par le fait que ces habitations nécessitent parfois des travaux. Certains propriétaires ont aussi peur des mauvais payeurs. C’est d’autant plus le cas dans les quartiers chics du XVIe ou de Neuilly.

 

 

 

Lire la suite :

http://www.leparisien.fr/espace-premium/yvelines-78/plus-de-320-000-logements-vacants-22-12-2011-1778844.php

 

 

 


1201-paris-copie-2.jpg

 

 

 

 

 


Source : Le Parisien auteur Hélène Haus avec F.C.

Tag(s) : #Conditions logement
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :