Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Selon l’UNPI,  27 départements (près du tiers de la France) sont touchés par une vacance locative d’une ampleur telle que continuer d’y construire est un non-sens.  En complément des données INSEE, les statistiques Clameurs sont éloquentes.


 L’analyse de Clameur  10/2010 mesure la durée de la vacance locative à partir des données issues de ses adhérents : Century21, Seloger.com, Gecina, Nexity,…

 

On peut retenir des derniers chiffres publiés par le site Clameurs que les délais moyens de remise en location se sont allongés et que les exigences des candidats à la location se sont accrues.

 

 Ainsi, la durée de la vacance locative s’est accrue de 7,4 % en 2009.

L’indice de vacance locative était de 103,6 en 2008, 111,3 en 2009 et 115,7 au début de l’année 2010, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 1998.


Cette analyse conforte la nécessité que la politique du logement soit adaptée aux territoires, par bassin d'habitat et ne soit pas édictée au niveau national. La carte de l’évolution de la vacance locative entre 2008 et 2010 illustre la diversité des situations de marché.

 

Ainsi certaines régions sont caractérisées par une forte hausse de la vacance locative. C’est le cas en particulier du Nord-Pas-de-Calais dont le taux de vacance augmente de façon spectaculaire : de plus de 25 %. Dans d’autres régions il augmente fortement : plus de 10 % en Poitou-Charentes et 9 % en Rhône-Alpes. En revanche, d’autres régions connaissent une stabilité, voire une très légère baisse comme les Pays-de-Loire.

 

 

250_actu.jpg

Tag(s) : #Conditions logement
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :