Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA PAROLE AUX LECTEURS Bernard Cadeau, Président d'ORPI, 1er réseau immobilier en France a répondu aux questions des internautes.

 

A la tête du premier réseau d'agences immobilières de France, le président d'Orpi appelle les vendeurs à baisser leurs prix. Une première. Voici les réponses qu'il a faites à Challenges mais aussi aux internautes dans la section commentaires située à la fin de cet entretien.

 

 

Challenges. Le nombre de transactions a chuté de 20% en un an. Pourquoi?

Bernard Cadeau. Il y a la peur du chômage, sans aucun doute, et surtout l'attitude des banques. En exigeant un apport plus important et des durées de remboursement plus courtes qu'il y a deux ans, elles ont fait disparaître les deux moteurs du redémarrage du marché en 2009: les primo-accédants et les investisseurs. Avec des revenus de 4.000 euros net à deux et 900 euros de loyer à payer chaque mois, il faut beaucoup de temps pour rassembler un apport personnel de 20.000 à 30.000 euros!

 

 

Cette chute des volumes n'est-elle pas causée par les prix, trop élevés?

En partie: nous faisons en moyenne 40.000 ventes par an et, depuis des mois, nos 1.250 agences constatent un écart croissant entre le prix demandé par les vendeurs et celui auquel il faudrait mettre le bien en vente pour qu'il corresponde au pouvoir d'achat des acquéreurs. Alors oui, il faut sortir de la langue de bois et dire qu'il y a des biens qui sont trop chers! C'est pourquoi nous avons lancé une campagne auprès de nos clients vendeurs pour leur proposer, à chaque fois que nous le jugeons nécessaire, de baisser de 5 à 15% leurs prix. Il faut redonner de la fluidité au marché.

 

 

 Lire la suite et source Challenges par 

 

http://www.lavieimmo.com/picture/actualite/big-bernard-cadeau-president-d-orpi-98491.jpg?1

Photo LavieImmo

Tag(s) : #Bulle immobilière
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :